Faut-il étourdir les non-vaccinés (avant ou après) leur avoir versé du plomb fondu sur les articulations ? (cliquez sur le pouce, levé ou baissé, pour prendre part à la nouvelle démocratie totalitaire).

La séquence « emmerde » nous dit beaucoup sur l’état de sidération dans lequel la population est plongée après les vagues Covid et surtout le concassage de la raison à laquelle elle a été soumise. Rendu à un état quasi médiéval, prête à toutes les excommunications magiques pour trouver une issue à sa souffrance, elle se voit offrir avec vulgarité par le Tyran, des responsables à son malheur : ceux qui ne sont pas vaccinés. Les brûler en place publique calmera sans doute la colère divine, ou du moins fera jouir notre petit Néron en assurant sa réélection, ce qui n’est déjà pas si mal, avouez.

Les non-vaccinés, de ce que j’ai pu observer, il s’agit de Français qui ont plutôt une vie très saine et/ou des craintes graves pour leur santé. Loin d’être responsables d’une société de consommation qui s’effondre avec fracas, ils sont plutôt de ceux qui cherchent des alternatives à mettre en pratique. Et si c’était au fond leur vrai crime ? Le principal risque qu’ils font courir, passé la cinquantaine est à eux-mêmes, quand la mise en pratique de l’idée de résistance sur soi-même va trop loin. Témoin à mes yeux un de mes oncles, prof de yoga, décédé cette semaine mais tout de même âgé de près de 80 ans.

Bien sûr, on savait la France mûre pour un flash totalitaire, mais nul ne le voyait venir de l’hyper-centre, nouveau cœur du negationnisme climatique. Cette part de la société que représente le pouvoir de contraindre en délire macronniste, gère les intérêt du 1% et des 10% qui les servent et veulent s’accrocher au monde d’avant, au « profiter » et « continuer comme ça » coûte que coûte, au prix d’une mondialisation insoutenable, dans une société de consommation qui s’effondre inéluctablement partout, dont ils restent le carré des derniers et seuls bénéficiaires, imposant la loi de leurs dividendes à tous. Alors que toute la société leur hurle, dans la plus grande incohérence et cacophonie des games diverses et opposées, qui vont de l’appel aux identités, à la justice sociale ou à l’écologie, que nous sommes tous en train de crever de leur « continuer comme ça ». Ils continuent et iront jusqu’au bout.

Le COVID n’étant qu’une des portes d’entrée possible, avec le réchauffement et les intempéries, la pollution, les guerres, les troubles mentaux, les violences communautaires ou d’Etat, dans l’anormal de l’Effondrement dont nous commençons à peine à sentir les premiers effets. Mais, de même qu’il est urgent de ne rien changer à la transformation du Vivant en billets verts, il faut aller au bout de la démence, assurer à coup de LBD dans l’oeil un silence dans les rangs, par la peur – on va tous mourir du rhume des mangeurs de pop-corn et surtout, avec le Passe-Vaccinal, le contrôle quotidien de ceux qui pourraient se rebeller ou désobéir. C’est à dire de ceux qui témoignent qu’il fût un temps où les ancêtres de ce peuple apeuré étonnaient le monde, par le mépris de la mort et leur amour de la Liberté.

Langlois-Mallet 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s