Retour sur un post censuré / Décryptage d’une com’ bidon de la mairie

Je vous réadresse ci dessous le post censuré de ce matin… Ce qui a dû déranger c’est que je pointais la manipulation de cette campagne de com’ qui consiste à mettre dans la bouche des Parisiens le contraire de ce qu’ils expriment dans la réalité. De manière à ce que les gens ait le sentiment d’être « déviants » par rapport à l’opinion générale. Vieux truc pour susciter du conformisme et obtenir une ville qui se tient sage…

A mon avis cette offensive médiatique (peu respectueuse de la langue française) n’est pas pour rien dans la mobilisation actuelle et le mouvement de rejet qui, après des élections escamotées et une majorité de hasard, s’exprime de partout. Pour rire, je vous ai fait un petit reportage dans la boite de com’

°°°

Traduction de la com’ Bidon : « J’appartiens à la classe qui ne vit pas à Paris mais je fais un saut en avion de temps en temps (bon, je culpabilise pour mon bilan carbone mais bon) et j’ai une idée de Paris piochée dans l’imaginaire… »Il y a longtemps qu’ils ont retiré les pavés ma loute de crainte de les prendre de nouveau sur la gueule. Et à 23 ans, absente de la ville, je doute même que tu les ai jamais connu…

Retour à l’agence de com’ « c’est quoi le pitch ? »

  • « Ben tu sais, les Parisiens n’aiment plus Paris, la maire angoisse.. »
  • « Pourquoi ? Elle est réélue sans électeurs, non ? »
  • « Elle angoisse que ça sorte au niveau national et que sa présidentielle soit plombée; alors on leur a vendu un gadget. Comme d’hab quoi. 100 000 boules en ce moment ça fait du bien. Surtout payé par ces cons de Parisiens pour lire le contraire de ce qu’ils disent… participatif ! »
  • « Oui, il faut que les gens lisent que les autres aiment. Comme on trouve personne, j’ai appelé ma cousine. Elle fait un MBA de com’ aux States… mais bon, elle revient parfois en vacances. »
  • « Moi, j’aime bien Little Paris… c’est cooollll ! »
  • « Bah, oui, notre public cible ça reste les touristes et les étrangers ! »
  • « Nice ! »
  • « Le coup des pavés, c’est pas too much ? »
  • « Naaannn c’est pour l’imaginaire opposé au bétonnage de la mairie, on doit maintenir nos cibles dedans pour qu’ils se sentent bien. »
  • « Oui, c’est vrai ils nous ont appris ça à l’école. Dire le contraire du réel pour que les gens acceptent le réel. »
  • « C’est le B.A BA du métier… nous on avait ça en école de journalisme. Si c’est TF1 ou BFM qui l’affirme, c’est encore plus fort ! »

    Langlois-Mallet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s