Réactivation

Etre papa blanc d’un petit métis offre un panorama ironique et plein d’enseignements sur les mentalités.

Le puissant ADN de Siam de sa maman a réveillé chez mon fils les gênes créoles de ma grand-mère paternelle (et ces paupières dont se plaignent mes cousines au moment de se maquiller); signe d’anciens métissages antérieurs au Code Noir, entre les premiers Français et les indiens de Marie-Galante, lointains descendants eux-mêmes de peuples d’Asie dont j’aime à penser que les gênes se reconnaissent. Il peut ainsi ressembler d’abord à ses grands parents asiatiques, sans cesser de ressembler aux miens, blancs, à la fois.

Dans l’ancienne abbaye où nous séjournions, et dont Antoine est rapidement devenu « la mascotte » générale. une dame un peu âgée, un profil Vieille France catho, vient vers moi et me demande : « Il est vraiment très mignon, vous l’avez eu où ? »
– (… ?)
– « Vous l’avez trouvé où, sur un bateau de réfugiés ? »
– « A non, on l’a fait main… à l’ancienne quoi ! »

C’est une impression bizarre, une expérience intime de cette violence symbolique que connaissent les Français non-blancs mais, à la faveur de la double appartenance, la relativise complètement et la désamorce en partie. Elle aurait pu être ma mère. Je ne pense pas à lui ou à moi comme « victime », mais à elle. Je sais que cette dame a grandi dans un monde où les asiatiques apparaissaient, à la télé et dans les consciences, sous la forme d’images de sauvetage. Elle est âgée, c’est tout.

C’est bien sur désagréable. Mais à comparer, une violence moins grande que celle de la Préfecture de Police t’écrivant pour te demander de « prouver » que tu es bien le père de ton enfant, où l’autorité te renvoie à une question anthropologique sans réponse administrative possible. Quelle preuve un homme peut-il donner à d’autres de sa paternité depuis la nuit des temps ? Qu’est-ce qu’être père finalement ? Où et quand le devient-on ? Est-ce se lever la nuit pour voir si son enfant respire bien ? Faire les courses pour le nourrir ? L’avoir reconnu en mairie ? Avoir pris soin de sa mère enceinte ? Ou jouer avec lui ? Comment prouver ce qui relève de l’intime ou que peut-on demander de rajouter à ce qui est déjà, sur les registres légaux, signé ?

Langlois-Mallet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s