Le point du jour 10 Les révoltés de l’intelligence collective

Le point du jour 10
Les révoltés de l’intelligence collective

Voilà, il semble que ces salauds ont reculé sur la chloroquine. Je ne crois qu’à cela. Ce qui est gagné comme terrain au jour le jour à l’heure, l’heure pour les faire reculer. Se dédire. Etre minables devant l’opinion dans leur costume de guerre alors qu’ils sont incapable de monter 30 lits… 30 ! Dans l’urgence et que leurs médias nous demande de les admirer comme s’ils en avaient fait pousser 4000 comme en Espagne ou au EUA.

Je pense que ceux qui attendent le Paradis et le Grand Soir comme d’habitude seront les cornards, les cocus, de l’affaire. Il n’y aura pas de moment où c’est fini et où on se retrouve tous autour d’une mousse pour regarder le gouvernement répondre de ses actes devant un tribunal. Vous avez vu cela dans quel film ?

Ils iront jusqu’au bout du bout des pouvoirs exceptionnels pour se servir de cet effondrement pour le renforcer encore, pour pousser plus loin l’injustice sociale qui est leur matrice (faire travailler les essentiels 60h, leur sucrer les congés etc). Après je vous laisse le choix des mots selon vos conviction « complot », « incompétence crasse », « fanatisme thatchérien »… peu importe. Les cercueils sortent de partout. Sur directive du ministère, on euthanasie les vieux dans les Epad à partir de 70 ans on ne sauve plus. 60 demain ? 50 au moment du pic ? 40 pour le pic de la vague 2 quand nous ressortirons et que (les spécialistes le disent) cela repartira plus fort puisqu’ils n’ont toujours pas reculé sur les tests, la seule solution. Celle des pays qui continuent à avoir une activité normale parce que l’on soigne les malades que l’on a confiné. Pas que l’on puni de confinement toute la population parce que faute de test, c’est l’unique solution pour gérer un minimum les arrivage de mourants à l’hôpital. Hôpital où les soignants tombent à leur tour, victimes eux-aussi du fait que les pouvoirs passent leur temps à communiquer pour contrer la colère qui déborde plutôt qu’à faire leur job et à trouver le putain de matériel indispensable qu’ils étaient en charge de prévoir et qu’ils ne sont toujours pas capable de fournir.

Chloroquine, la ferme

Entendez-bien, je me fous de votre avis sur la chloroquine. Je me fous du mien aussi vous voulez savoir. Les médecins eux-mêmes ne savent pas. Laissez tomber les polémiques. Il y a juste un des plus grands savant, au terme d’une vie de recherche, qui dit que l’on peut soigner cette merde avec un truc à 5€ que tout le monde ou presque a pris sans problème connu (dans le respect des doses petit malin, comme pour le Doliprane, tu connais les effets secondaires du Doliprane à forte dose, regarde, et meurs de peur) depuis 50 ans que l’autorisation de mise sur le marché existe.

Comme par hasard, ce chercheur est dézingué par les médias officiels, comme par hasard, il froisse les intérêts des grands labos. Comme par hasard Buzyn a fait classer ce médicament en dangereux… le 13 janvier dernier. Comme par hasard son pire ennemi est le mari de Buzyn. Comme par hasard ce gouvernement de salauds n’en veut pas. Et bien je peux te dire qu’avec de tels états de service, j’en demande ! Comme beaucoup de médecins sur les réseaux, car cela fait un sacré faisceaux d’indices prometteurs !

Cela ne veut pas dire que c’est la panacée médicale. Cela veut dire que quand personne ne sait, en situation de vie ou de mort, il faut essayer des choses. Et quitte à servir de cobaye, j’ai plutôt confiance en celui-ci. Cela n’engage que chacun avec sa vie, pas la Faculté qui aura le temps qu’il faut aux pièces de Molière pour être jouées 500 fois pour se prononcer. Mais là, laissons un peu les gens se prononcer eux-mêmes, chercher eux-mêmes. Laissons les malades en leur âme et conscience choisir avec leur médecin. Ce n’est pas à un gouvernement incapable, incapable de prévoir, incapable d’informer, incapable de tester, incapable d’acheter des masques en Chine, incapable de tout à part boucler les gens chez-eux pour payer toutes ses erreurs de décider.

Faire confiance à l’intelligence

Il y a une intelligence collective et individuelle. Celle des profs qui ferait bien de se réveiller avant d’être envoyé ramasser les fraises dans des camps de rééducation, pour savoir ce qu’il convient de mettre en oeuvre au sein d’une classe et avec chaque élève, plutôt que de suivre les « directives ». Une intelligence de chacun de nous au travail, que l’on muselle pour de mystérieux intérêts supérieurs des dirigeants, qui se résument souvent à une liquidation programmée. Comme la France actuellement.

Une intelligence des infirmières, des médecins, mais en premier lieu des patients qui connaissent leur corps et sont aptes à décider de leurs choix de vie. A plus forte raison quand on procède à l’abandon par euthanasie de tous les plus de 70 ans, quelle est cette bouffonnerie macabre de prétendre protéger des gens destiné à la mort des effets secondaires « mal connus » de la chloroquine. Mal connus depuis 50 ans ? Oui, cela peut être dangereux pour le coeur, attention, n’en prenez pas sans contrôle médical, sans suivi du coeur, sans respect des dosages etc.

Je ne sais d’ailleurs pas où sont passées les oppositions si virulentes d’habitude. SOS Mélenchon, perdu dans un Epad ? S.O.S. Ruffin fort en gueule dans sa cuisine, plus de wifi ou les liens ne passent pas ? A part Dupont-Aignan qui se démultiplie, je crois qu’il n’y a que la droite qui bougerait vaguement un peu ? Un sénateur communiste… ? On va allez loin avec une classe politique pareille, qui attend quoi ? Les morts pour pérorer ensuite, le jour d’après encore ?

Rangez vos « on fera les compte quand ce sera fini »

Rangez vos « on fera les compte quand ce sera fini », « les coupables payeront le jour d’après. » il n’y aura pas de jour d’après, de retour à la normale, mais une fuite en avant dans l’anormal car notre modèle de civilisation prend l’eau de toutes part. Les virus l’ont compris qui, expliquait Gaël Giraud, choisiront de plus en plus l’homme comme véhicule, car c’est le plus efficace pour la propagation. Il y a un combat qui se gagne maintenant, c’est celui d’une libération de parole toute la société. Oui, il faut du courage à un médecin pour publier une vidéo où il dit vouloir suivre ses convictions sur un traitement ou un autre. Il faut du courage à des infirmières de publier des vidéos cachées des ordres qu’on leur donne. Parce que la réalité est terrible et qu’à un moment, l’obéissance contre le réel craque. C’est ce qui est en trian de se passer. Le combat contre les pseudo autorité, les chefs tout sachant qui vont dans le mur et en tire les bénéfices, c’est maintenant. Pied à pied si vous avez un minimum de courage et c’est tout.

A ce propos, arrêtez tous de m’envoyez par Messenger les liens que vous n’avez pas le courage de publier. Ca ne m’intéresse pas; je suis saturé d’info. Si c’est important pour vous publiez-le ou assumez de vous taire. Je ne suis pas votre déversoir de mauvaise conscience. Publiez, identifiez-moi si vous voulez que je vois. Mais JE N’UTILISE PAS MESSENGER.

Autre chose, Facebook. Il y a beaucoup de profils censurés ces jour-ci. On parle de textes qui disparaissent. Surtout des gens dont les robots ont repéré qu’ils avaient partagé un contenu interdit il y a 10 ans (genre l’Origine du monde) et qui se trouvent mis sur la touche. Ce sera peut-être mon tour, ne soyez pas surpris le cas échéant.

Je suis en colère vraiment, à cause des morts, de la fatigue tout ça. Mais je suis en colère quand je vois un post de bilan que je partage hier. Une personne fait, assez bien, le bilan clair de tout ce qui a merdé depuis le début chez nos chefs. Plus d’une centaines l’approuvent d’un pouce (sans compter les autres)… Trois le partage. A quoi cela sert-il d’approuver et de ne pas agir. On ne parle pas de prendre un fusil dans une révolution. Juste de partager une information juste dans un canapé. C’est encore trop dur ? Alors pourquoi l’approuver ?

Il y a les pétition de soutien aux médecins (sur Change) qui portent plainte, 300 000 signatures à ce jour. Vous en êtes ou pas. A mon avis, c’est dans des initiatives comme celle-là que s’organise demain. Car demain viendra pour la plupart d’entre-nous, mais il viendra dans les conditions nouvelles de ce monde nouveau qui émerge dans le chaos.

Aux Castors

Une chose encore. A ceux qui ont voté Macron. Vous n’avez donc aucune pudeur ? Vous nous avez mis dans cette panade mortelle parce que, Castors, la vie publique, votre devoir de citoyen, l’état du monde, ne mérite pas le minium d’intérêt que vous accordez à votre précieux petit cul et votre appétit de profiter. Du coup, vous ne donnez pas de votre esprit et de votre temps au monde que vous voulez, mais vous vous contentez de « faire barrage » un dimanche tous les 5 ans pour avoir l’air d’être un mec ou une nana cool en terrasse. Pour surtout être un mouton et essayer de vous mettre du côté du manche. Vous recevez une grosse claque ces jours-ci (et c’est vraiment bien fait, donnez l’autre joue). Parce que vous vous êtes pris pour des résistants « au retour du pire » et vous découvrez en fait que vous êtes le bois dont on a fait Vichy. Ceux qui donnent leurs pleins pouvoir de citoyens à n’importe qui quand ils ont peur.

Encore vos ancêtres avaient pour excuse d’avoir les panzers nazis aux trousses dans l’effondrement d’un rêve d’Empire et le vainqueur de Verdun sous la main. Vous vous aviez juste un banquier et vouliez juste être conforme et vous sentir à la page d’acheter Libé. Je vais préciser, car je vous crois assez cons pour faire l’inverse la prochaine fois : d’aller voter Le Pen « parce qu’on ne vous y prendra plus ». Donc non, vous n’allez pas recommencer les conneries et compenser une connerie par une autre, ni vous en tirer comme ça, vous allez vous bouger pour un monde vivable. Penser, vous informer, avoir le courage de vous exprimer, de vous remuer au moins face à l’angoisse de cette situation. C’est le minimum que vous devez aux morts désormais.

Bonne journée quand même, et j’espère bonne lutte pour une fois.

Langlois-Mallet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s