Coronavirus. « Pour ce que rire est le propre de l’Homme…»

J’aime bien les persifleurs, les esprits forts, les petits rigolos, les narquois et les merles moqueurs. J’aime bien l’esprit gaulois, l’indifférence au danger et son insouciance rebelle. Je le préfère aux posts d’alarme (même les miens).

Donc j’ai du plaisir, de la joie même, à lire tout ceux qui nous annoncent que c’est un rhume rigolo qui va passer, juste une manipulation des médias, un coup contre les municipales ou que sais-je.

Pour ma part, il est clair que c’est une pandémie face à laquelle le pouvoir nous joue une série, type Urgences, pour se faire une belle image de gentil toubib en blouse blanche rassurante, alors qu’ils sont plutôt les actionnaires des pompes funèbres.

Un hôpital public qu’ils détruisent 365 jours par an; pas de masques, pas de tests (pas de chiffres, pas d’angoisse), aucune prévention (ah si, Jacques à dit : « Lavez-vous les mains »). Des premiers militaires envoyés en vacances tout azimut à leur retour de Chine, les derniers supporters accueillis à bras ouverts aux écoles ouvertes en passant par les métros bondés… Je ne me ronge pas les ongles; il est juste clair que la messe est dite. Dans une semaine, on est au niveau de l’Italie, la panique, le confinement, des médecins qui trient à l’entrée qui vivra ou mourra en fonction de la date de naissance et du seul tube disponible.

Je continue à vous préférer, vous qui rigolez. Mais je vous demande juste une chose, de nous faire rire autant dans une semaine.

Langlois-Mallet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s