France. Un duel de jumeaux maléfiques en cache un autre

J’ai une bonne impression et une mauvaise pour ce petit bulletin des tendances de la météo politique. Je commence par laquelle ?
La bonne. J’ai le sentiment que l’exécrable «duel » (je dirais duo) Le Pen Macron, n’aura pas lieu. En tout cas, à l’heure actuelle, il a pour la première fois du plomb dans l’aile. Je vous dit cela, ayant pensé depuis son élection que, quelque détesté et détestable qu’il soit, il serait réélu (comme Trump)… Toujours mon optimisme légendaire. Pas que. Notre absence de construction positive aussi.
Car la mauvaise, c’est notre impréparation, à nous les oppositions. Je ne vous transmets que mon sentiment d’observateur assez attentif je crois, mais qui n’a pas non plus de boule de cristal (et ne saurait pas s’en servir). Mais je dégage trois signes :

1 – Pas d’alternative politique construite donc

Il y a la très belle résistance de la France Insoumise (et des Cocos) au parlement, signe que ce n’était pas inutile de voter pour eux; la gilet-jaunissation d’une grande part de l’opinion, les dynamiques de résistances de la société aux grands projets de bétonnisation inutile, la prise de conscience générale du niveau d’alerte écologique; et même grâce à Todd et quelques autres le début d’une prise de conscience que l’on ne peut pas avoir l’Euro et une politique autre que celle de Thatcher (Sarkozy, Hollande, Macron… ce sera toujours le TINA*). Il y a donc beaucoup de ferments, mais pas de prise. Pas de lieu où cela se passe. Pas de structure collective organisée, ayant réussit l’équation difficile de la démocratie et de la décision sur les grands sujets de société et présentant des personnalités à la fois capables et soutenues largement. Bref… un peu d’avance pour la France insoumise, mais guère plus.

2 – Le retour des fantômes
Mon autre impression, c’est que le vieux monde dont le macronisme était sensé nous défaire revient, en se présentant à son tour comme une opposition et une antidote… au macronnisme. C’est ironique, mais pas très drôle.

On va passer sur les fausses opposition du parlement, celle de droite qui rêve de mener la même politique mais sur le banc des ministre, la compétence en plus, et celle du PS qui connait sa partition, se faire élire pour faire « changer », mais finalement conclure qu’elle n’a pas pu et faire pareil. Bref, la routine des jumeaux maléfiques de l’ancienne politique.

Cas d’étude – A Paris, dans chaque faubourg…

Je vais prendre un autre signe, l’élection municipale à Paris, qui ne donne pas la tendance de la France (pas de FN ni de Gilets-Jaunes par exemple), mais en revanche nous offre bien la fashion-week, des différents clans de la bourgeoisie pro-business qui se partagent le pouvoir. Nous aurons le choix entre :
– Une héritière du système DSK-Delanoë-Hollande, pour qui la politique consiste à accompagner l’expansion infinie des multinationales du territoire (les habitants sont remplacés par Airbnb et les artisans et commerçants par des duty-free et des chaines) en échange d’une communication sur les crèche et d’une morale de distribution de préservatifs dans les concerts. On oublie la communication écolo, car le fond de la politique (avec l’aide de l’allié-traitre Verts) en contredit les objectifs : plus de CO2 pour le trafic aérien des JO, plus de béton mais des bacs à plantules etc.
– Une héritière de Sarkozy, pour qui la politique est en gros comme le business, avec une petite touche de rapport de force, mais aussi de corruption plus visible, à l’ancienne, et avec une communication axée sur la propreté, c’est à dire aussi bien la ville (vraiment) sale d’Hidalgo, que la chasse aux migrants et aux pauvres. Tout ce qui n’est pas en Louboutin n’a qu’à bien se tenir !
– Et bien sur, une chèvre-loup, de la Macronie qui vient de déserter face à l’épidémie, la larme à l’oeil il est vrai pour regretter la fantastique expérience personnelle que furent ces années de destruction de l’hôpital public et d’indifférence aux appels au secours des urgences (la pornographie politique ne quitte pas LREM). Point n’est besoin d’insister sur leur rapport au business, il s’agit de mettre le secteur public, l’Etat, la République, la politique aux genoux de tout ce qui a un carnet de chèque suffisant.

On va laisser là les malheureux Parisiens (qui de toutes les façons ne vont rien choisir du tout, puisque dans ce système non démocratique de la capitale, les ententes de 3e tour des grands électeurs au niveau du département décident seules du choix de la maire).

3- L’allergie ne suffit pas

C’est juste une illustration du fait que la montée de notre allergie à LREM et à Macron, pour justifiée et même nécessaire qu’elle soit – il parait que l’on mine chaque jour un peu le moral des députés-chèvres qui nous détruisent – ne fonde rien en soit. La force de notre rejet ne constitue la garantie de rien de neuf ou de mieux en soi.

Nous avons eu la même envers l’hystérique Sarkozy (5 ans de dépression politique quotidienne pour ma part) et cela a engendré Hollande, minable en tous points comme vous le savez, avec son élection sur le « Rêve français » aboutissant à donner les milliards au CAC40, puis à hystériser lui aussi les divisions de société avec Valls, son Sarko à lui, et finir par déserter honteusement après avoir engendré Macron comme dans une généalogie de géants rabelaisiens (ou de nains de Perrault, comme il vous plaira).

Si vous pensez comme moi que notre ADN de Français, qu’il soit porté par Philippe le Bel, par Jaurès ou par De Gaulle consiste à fonder notre liberté politique dans l’indépendance aux puissances de l’argent, aux Empires et aux Eglises. Nous sommes servis.
Bref, vous avez mon petit bulletin météo : donnant une nette tendance au duo de fantômes sur le duo de monstres… Du fait de notre état d’impréparation, ou de notre seule jouissance dans l’imprécation, un duel de jumeaux maléfiques en cache un autre !

Langlois-Mallet

* Pardon pour les sympathiques Tina de la vraie vie (je salue la mienne), il s’agit ici du There Is No Alternative, pas d’autre politique possible… que l’effondrement pro-business.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s