Enarques-sorciers et apprentis gouvernants

Macron et Ed sont des fous tragiques avec leur lancé de cacahouètes technocratiques à un mouvement social aussi bouillant, dans lequel les gens, dos au mur, jouent leur peau et celle de leurs gamins à la veille de Noël.

La première chose que demandent les Gilets-Jaunes, c’est du respect et donc une démarche politique d’ampleur qui remet tout à plat et ne pose aucun préalable autre que le respect mutuel. En jouant à « mais qu’on leur donne de la brioche et que ces gueux se taisent enfin sous nos fenêtres », nos énarques vont finir la tête au bout d’une pique, sauf à faire sortir les premiers les généraux des casernes pour siffler la fin de partie.

Est-ce que veulent au fond nos banquiers d’affaire ? Passer la main car il est trop tard ? Trop tard pour sauver la Nature, trop tard pour sauver les gens, trop tard même pour leur libéralisme.. ?

Langlois-Mallet

 

La France rejette le libéralisme comme un corps étranger. C’est un vomissement. Le truc, c’est que l’objet est coincé au niveau de la tête de l’Etat. On est presque dans la haine, voir la vidéo du Puy-en-Velay

https://www.youtube.com/watch?v=qeNT8zwCBeE&fbclid=IwAR1sJ92I8dTasIRuJhmGsa30KCjTNuAm7ed780i8NixBPKqhuh4bUo0Yl_c

Comparée à celle du monde d’avant…

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s