Police et pouvoir : Nique l’opposant !

Le ciblage de la personne devient l’arme usuelle.

On a beaucoup rigolé (moi le premier), de Fillon et de ses déboires ridicules; ils l’étaient. Ceux d’un homme qui voulait mettre la France au régime et qui s’empiffrait lui-même à chaque occasion, tirant comme un Harpagon sur toutes les ficelles et piquant au buffet public. Reste que derrière ses vices privés, il était peut-être le mieux préparé à l’Etat et que sa (rédhibitoire pour moi) soumission au libéralisme planétaire se faisait avec la contre-partie d’une indépendance stratégique qui le plaçait sur une liste à abattre.

Au-delà du plaisir qu’il nous a donné (quels fous-rires !), j’ai toujours eu un doute. L’idée que, sa chute provoquant l’arrivée de Macron – que j’ai par contre toujours lucidement vu comme le pire, mettant la vertu publique au service des vices privés- l’on s’était fait balader médiatiquement pour en arriver là. Ou plutôt pour que le candidat de BFM TV, de Libé et de TF1 arrive là.

Avant lui, il y avait eu le virage DSK aussi qui avait fait couler un premier poids lourd et beaucoup d’encre. Tout Paris savait que c’était une bête en rut, mais le bon goût de l’époque était d’en rire (la mode, c’est ce qui se démode). L’innovation made in US de l’excommunication par le sexe a arrangé beaucoup de gens, à commencer par Hollande, et cette culture (inimaginable en France quelques mois plus tôt, comme l’on riait des étatsuniens au temps de Clinton-Lewinski) d’attraper les politiques par la vie privée s’est ensuite vite répandue. Touchant même le petit fretin (Baupin le DSK Vert que tout son parti regardait avec complaisance, Tron et le fétichisme des pieds etc…)

Marine Le Pen, on s’est posé des questions, mais personne n’est allé jusqu’à la défendre (l’excommunication tombe vite au pays de Voltaire… « vous soutenez le FN maintenant ? »). Mais n’était-ce pas l’une des chefs de l’opposition qui était visée ? La tradition de magouille et d’argent sale de l’extrême-droite plaidait en faveur de l’attentisme.

On ne s’attend bien sur pas à ce que la police perquisitionne le domicile d’Emmanuel Macron pour savoir où est passé l’argent gagné dans les banques d’affaires. Ni celui de Richard Ferrand pour s’intéresser à l’enrichissement familial autour des Mutuelles de Bretagne. Elle n’a même pas eu le droit d’ouvrir le fameux coffre de Benalla (ni la justice celui de se demander : pourquoi ?)

Voilà donc le tour de Mélenchon. On peut aimer ou non l’homme et le parti et lui faire les reproches que l’on voudra. A commencer par ceux, courants, d’être un idéologue, un comédien, un illuminé Chaveziste ou (plus sérieusement) de ne pas vouloir réellement du pouvoir. On sait très bien que son moteur n’est pas l’amour immodéré d’un enrichissement personnel ou frauduleux. Alors ?

Et bien il reste le coup de filet. En entrant dans la vie privée d’une personne on peut toujours espérer un levier de chantage (intime, familial, économique… ou juste le coup au moral de voir sa vie dépouillée au petit matin). Et ça, c’est bon à prendre pour un régime assiégé, du fait justement de ses pratiques de politique politique.
Le coup médiatique aussi, insinuer : « une sorte de tous pourris. » et détourner le regard et l’énergie politique de l’opposition, surtout un jour de remaniement raté….

Mais peut-être convient-il juste de comprendre, qu’au fil des lois sécuritaires et des abus de droit individuels, le pouvoir a juste changé de posture; quand la passivité de l’opinion publique, jadis républicaine, a laissé passer un cap.

Que ce pouvoir, démasqué comme complice de tous les enrichissement du 1% au prix de la casse des hôpitaux et des retraites, complice du désastre environnemental, Gorafisé chaque jour par ses représentants… Perdu pour perdu.. Il a rejoint la gouvernance illibérale et la gestion policière des opposants.

Langlois-Mallet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s